Aujourd'hui la plus grande forme d'esclavage est légale. En parlant d'esclavage on pense tout de suite à des hommes obligés de travailler sous la menace du fouet sinon ils sont torturés ou même tués! Mais si l'on regarde le fonctionnement du système d'un point de vue objectif, on se rend vite compte que ce système avec lequel on fonctionne ressemble étrangement à cet esclavagisme dont je viens de parler, malgré la différente concrétisation des menaces. Il y a toujours les riches qui n'en glandent pas une et qui ont le fruit de notre labeur, et il y a ces menaces qui font que si on ne travaille pas, si on ne se tue pas à la tache, on est obligé de vivre en étant rationné autant pour manger que pour dormir, et bientôt, qui sais, pour respirer, parfois nous sommes même contraint de vivre sous les ponts et de mendier pour pouvoir s'acheter à manger! En plus des torturés il y a aussi les tués. Combien de personnes seraient encore vivante aujourd'hui si elles n'avaient pas eu à travailler tant que ça pour pouvoir vivre? Les seules choses qui changent des systèmes d'esclavagismes que l'on connaît c'est la torture qui est devenue "automatique", et les condamnés qui se suicident d'eux même, le bras de l'esclavagiste n'étant autre que le sien qui fait un nœud à sa corde! Cette facilité de tuer est due au fait que l'esclavagisme est entré dans nos mœurs à tous. On nous fait travailler le plus possible pour gagner le concours du meilleur esclave en faisant appel à nos instincts de survie; Et ça marche, on a tous pris le pli, alors pourquoi s'arrêter? Pour ces quelques milliers de suicidés qui n'ont pas eu le cran de servir les plus riches? Ou pour ces quelques milliards de dépressifs qui en ont marre de trimer mais qui ferment leur gueule parce que sinon tout le monde les regardent de travers? Non, personne ne s'arrêtera tant que les esclaves travailleront, et feront ce qu'on leur donne le droit de faire!